MuayThaiGalaxy

Switch to desktop Register Login

Encadré par Pascal MATHIEU, ils étaient une dizaine de clubs et une vingtaine d'athlètes à prendre l'initiative de partir en Thaïlande pour représenter la France du 12 au 22 Mars 2013 aux championnats du monde amateur et semi-pro WMF à Bangkok, évènement de grande ampleur où plus de 60 nations participaient.

Le bilan de la compétition pour la France s'est élevé cette année à 8 médailles chez les Amateurs, chez les Semi-Pro une médaille d'argent et une ceinture mondiale ont été récolté, et enfin en marge de l'évènement une ceinture mondiale Pro a été remportée par Cheick SIDIBE. Nous avons recueillis les retours de certains participants qui nous ont dévoilé comment ils ont vécu cette expérience hors du commun en Thaïlande. 

Dans la catégorie des - de 86 kg, Thomas ALIZIER, élève de Maxime JACQUEMET, connaissait très bien cette compétition. Puisque c'est un challenge qu'il avait déjà remporté en 2010 en Amateur, il était Junior à l'époque et avait été surclassé en Senior. Par la suite, Thomas  s'est également vu décerner en février 2011 en Angleterre  la ceinture Semi-Pro européenne.

Thomas ALIZIER : "J'ai vu des têtes que j'avais déjà vu en 2010, je pense que cela a pris de l'ampleur, il y avait vraiment beaucoup de monde , c'était bien organisé, cette compétition prend de l'importance. Ensuite concernant le niveau, c'est forcément différent c'est un ton au dessus, ce n'est pas du tout la même chose, il n'y a plus de protections, juste protèges tibias et coudières, et les rounds se déroulent en 3x3 minutes mais je pense que le niveau est vraiment au dessus si l'on compare les amateurs et  les Semi-Pro."

Thomas ALIZIER arrive à se hisser en finale, où il s'incline aux points face au Russe Vladislav POMOB

"J'ai laissé échappé la ceinture, et j'ai un peu de regret car je n'ai pas écouté mon coin, je pense que si j'avais écouté mon coin j'aurai fait la différence, en face de moi, le russe était plus expérimenté donc ce n'est pas si grave."

En dernière année de Master d'Architecture, Thomas donne la priorité à ses études et sa préparation pour cette compétition n'a pas été optimale, comme nous l'explique son entraineur :  

Maxime JAQUEMET : "Thomas était très motivé pour participer à cette compétition malgré qu'il n'a pas pu se donner tous les moyens pour y parvenir, surtout que là en plus des études, il était en train de s'installer, il est en plein déménagement. Donc cela faisait beaucoup de paramètres qui viennent changer les données. Je pense qu'il n'était pas assez prêt pour cette compétition. Pour la suite, j'attend qu'il finisse de se poser, il a une finale de championnat de national FMDA bientôt, pour ce qui est des galas, ce n'est pas une catégorie qui est très demandée non plus, les 86 et les 91 kg, sont des boxeurs en France qui restent dans l'ombre. En Russie, nous avions eu une porte qui s'est ouverte par rapport à Sofiane Bougossa qui avait fait là bas forte impression, je vais voir si je peux également faire boxer Thomas en Russie."

Maxime JACQUEMET peut être satisfait du résultat de ses élèves, puisque la médaille d'argent de Thomas ALIZIER en semi-pro complète la médaille d'or de son autre élève Manon KIOTA :

"Manon est jeune, elle n' a que 18 ans, c'est une junior, cela fait un an que je l'ai prise en charge, elle n'avait pas d'adversaire en Junior, on l'a surclassé en Sénior, jusqu'à maintenant elle a jamais perdu en France, elle a qu'un match nul, le reste ce n'est que des victoires. Elle confirme ce que je pensais, donc je ne me suis pas trompé sur elle. Elle a fait la compétition en Sénior, alors qu'elle est Junior, Cela confirme qu'elle a un certain niveau et  qu'il va falloir compter avec elle  dans le futur, elle va encore progresser. "

Une autre médaille d'or, en Junior, en moins de 71 kg, celle du jeune très prometteur Karim EL GAMMAL (18 ans) accompagné par l'entraineur du Shark Boxing Alex N'GOM PRISO, qui s'est imposé en finale contre Sotiris CHEISTODOULD (Chypre).

Karim  commencé la boxe à 13 ans à Chatillon dans le 92 pour rejoindre Alex NGOM PRISO au Shark Boxing de Massy (Essone, France). 

"J'ai fait une dizaine de combat, je suis trois fois champions de France, deux fois champions d'Ile de France, j'ai commencé à 16 ans les combats. Arrivé à mes 18 ans, Alex m'a proposé de faire les championnats du monde amateur à Bangkok en Thaïlande. Et j'ai accepté. Au tout début, il n'avait pas l'intention de me sélectionner. C'est moi qui lui en a fait  en avait fait la demande, mais c'était un autre boxeur du club avait déjà été sélectionné à ma place. Alors je me suis dit que pour mon prochain combat je me donne à fond, comme ça, je lui prouve que j'ai le niveau ! "


Karim a prouvé toute sa valeur en se donnant à fond en compétition, et  son coach Alex NGOM PRISO  a remarqué la détermination de son élève, et ne s'est pas trompé en décidant d'emmener avec lui son poulain pour disputer ces championnats du monde amateur à Bangkok.

Karim EL GAMMAL "Cette médaille d''Or représente une fierté, ça prouve que le travail que l'on fait avec mon entraineur, avec  tout le club de massy ,Le SharK Boxing, et avec tous ceux qui me soutiennent, ça a payé,  je m'entraine sans relâche, tous les jours, je ne lâche pas l'affaire et ça a payé ! " a conclut Karim 

Si vous vous promeniez  du côté de l'immense centre commercial MBK de Bangkok, samedi soir, le 23 mars, vous auriez pu apercevoir un ring en plein air, et des centaines de passant s'arrêtant pour regarder un duel particulier. Un affrontement qui avait pour enjeu une  ceinture mondiale Pro WMF. Celle que disputait ce soir là, le français Cheik SIDIBE venu avec les moyens du Mahmoudi Gym défendre les couleurs de la France contre le brésilien Marcelo TENORIO. 

Cheik SIDIBE : "J'ai boxé en Thaïlande, à Bangkok, la capitale de la Thaïlande, au MBK qui est un super centre commerciale au centre de Bangkok. C'est marrant, car je n'aurai jamais cru boxer ici un jour, j'ai boxé en Thaïlande en 2006 où j'ai fait les championnats du monde amateur, , cela n'avait rien à voir. Cela a été un plaisir, je ne m'attendais pas du tout. Les conditions sont très différentes des nôtres. Il fait très chaud, il fait très lourd. Il faut vraiment être préparé pour boxer dans ces conditions. "

Ce fut très surprenant de voir SIDIBE à ce rendez vous, les bandages aux mains, enfilant ses gants, et prêt à combattre car nous pensions qu'il ne s'était pas encore remis de son infection pulmonaire qui l'avait contraint à déclarer forfait le 9 mars dernier pour disputer un titre mondial WBC.

"Pendant ma préparation pour mon championnat du monde qui devait avoir lieu le 9 mars 2013, j'étais à deux, trois entrainement par jour, je pense que j'ai vraiment tiré vers le haut, et ce qui c'est passé c'est qu'il faisait très froid sur la région parisienne aux alentours de mi-février. Moi je me déplace en deux roues, un soir en sortant de l'entrainement, j'étais en moto, et ils ont fermé l'autoroute, donc j'ai mis une demie heure, 40 minutes pour rentrer chez moi environ. Et je pense que j'ai vraiment attrapé froid, crise, mal de tête etc… pendant une semaine j'étais allongé, je ne pouvais plus respirer donc la trachée était bloqué. Et une fois que le rhume est partie,  mes poumons  ont été infectés."

C'est à peine remis de son infection des poumons que Cheik SIDIBE s'est élancé dans ce combat, contre un brésilien, Marcelo TENORIO,  qui n'est cependant pas venu avec l'équipe du Brésil venu en masse pour les championnats amateur, Marcelo vit en Thaïlande où il s'y entraine et est marié à une thaï, son coach ce soir là été Orono, un ancien très  grand champion thaïlandais. Malgré un départ compliqué dans cette rencontre, l'expérience du boxeur de Bonneuil a finit par payer. Une belle récompense cette ceinture internationale, d'autant plus que Cheik nous a confié que 2013 serait sa dernière année de boxe.

"Je suis très heureux d'avoir remporté cette ceinture,  c'est l'accumulation d'un trop travail sur de très nombreuses années, ce n'est pas forcément mon dernier combat, mais c'est ma dernière année, j'ai décidé de mettre un terme à ma carrière, aujourd'hui, j'ai 31 ans. Je vais sur mes 32 ans, j'ai un rythme de vie, avec un boulot qui me prend énormément de temps, j'ai décidé de terminer ma carrière, au plus tard fin décembre 2013, pour moi je veux profiter au maximum de cette dernière année, faire le maximum de ceintures, et de pouvoir conquérir des titres comme celui ci. "

 

Tous les médaillés français : 

 

Championnat du monde WMF Amateurs :  

Médaille de Bronze Amateur WMF

- Marouan NADIR (cadet - 57 kg) Stains Fimeu Gym

- Oussama ZIADI (cadet 60 kg) Stains Fimeu Gym

- Ahmed HARROUN (Junior - 75 kg) Fight Boxing Athis Mons

- Georges GAUTIER (Senior - 60 kg) Siam Muay Sarcelles

 

 

Médaille d'Argent Amateur WMF

-Pierre Antoine PUZICHA  (Senior - 91 kg) Bastia KTP

-Samy BEN MAHIEDDINNE (Junior - 63,5 kg) Siam Muay Sarcelles 

 

Médaille d'Or Amateur WMF

-Karim EL GAMMAL  (Junior - 71kg) Sharks Boxing Massy

-Manon KIOTA  (Senior - 67 kg)  BMT91

 

Championnat du monde WMF Semi-PRo :

- Claire MUSANI (Senior, 67 kg) Médaille d'or

- Thomas ALIZIER (Senior, 86 kg) Médaille d'Argent