MuayThaiGalaxy

Switch to desktop Register Login

Il y a deux ans, nous vous avions présenté le Luktupfah Gym Muaythai & Martial Art Academy, un camp d'entrainement situé à Bangkok tenu par Grand Master Chinawut SIRISUMPAN. Fondateur de plusieurs associations de Muay Thai à travers le monde, Maître WOODY a notamment été le premier à introduire le muaythaï amateur au niveau international.

(Ndlr) : Au moment de publier cette article nous apprenons le décès du père de Grand Master WOODY, nous tenions à lui faire part à lui ainsi qu' à sa famille nos plus sincères condoléances.

MUAYTHAIGALAXY.COM : Bonjour, Master Chinawut SIRISOMPAN, avant de devenir à votre tour un grand maître reconnu, qui vous a enseigné le Muaythaï ?
Grand Master Wooody : Quand j'étais jeune, j'ai reçu l'enseignement de nombreux maîtres à commencer par mon oncle qui nous a enseigné le MuaythaI, avec d'autres jeunes, dans le garage situé dans l'arrière cours.
En grandissant, après avoir effectué quelques combats, on m'a conseillé de ne pas me lancer dans une carrière de boxeur, pour la raison suivante, c'est que mes parents voulaient me voir faire des études.
Je suis issu de la classe moyenne, alors que la plupart des combattants font carrière pour subvenir à leur propre besoin ainsi qu'à celui de leur famille.
Je n'étais pas un champion, ni un combattant de haut niveau. Ceci a toujours été ma passion d'apprendre le Muaythai Boran comme un Art Martial. Cela m'a permis de voir différents aspects du Muaythaï et la chance d'avoir pu bénéficier de l'enseignement de nombreux grands maîtres comme Grand Master Yodtong et Grand Master Pajon Muangson. La chose la plus importante que j'ai appris de leur part, c'est l'amour et la dévotion qui nous permet de préserver l'intégrité de nos arts martiaux pour les générations futures.

 

"NOUS N'AVIONS PAS DE PLAN PRECIS" 

 

MUAYTHAIGALAXY : Vous êtes l’un des premiers Thaïlandais a avoir exporté le Muaythai en Europe, ainsi que dans les pays Arabes, dans les années 70. Pouvez vous nous dire dans quelles circonstances se sont organisés vos voyages à l’étranger pour faire connaitre cette discipline ?
Oui, nous étions la première génération de personnes qui ont fait la promotion du Muaythaï en Angleterre depuis 1974, et je suis le premier à avoir introduit cette discipline dans les pays Arabes en 1980.
Nous n'avions pas de plan précis, cela s'est passé juste après les manifestations des étudiants contre le régime militaire de l'époque. Nous étions à la tête du mouvement universitaire, et le seul moyen d'avoir la vie sauve était de sortir de la Thaïlande et d'apprendre à survivre dans les rues de Londres.
Ce que nous avions appris du Muaythaï en Thaïlande, nous l'avons commencé à l'enseigner à Battersea Park, à Londres. Pour survivre, nous avons eu comme premier job, videur dans les boites de nuit à Manchester, où nous avions utilisé le Muaythai dans des situations réelles pour nous défendre. Depuis cette époque, nous avons construit notre propre club pour inculquer cette discipline, par la suite les compétitions ont commencée. 

 

MUAYTHAIGALAXY : Pour accomplir de grandes choses, on dit qu’il faut d’abord avoir une vision, quelle est votre conception du Muaythaï ?

Comme vous le savez le muaythaï professionnel existe depuis de nombreuses années et est principalement impliqué dans les paris d'argent en Thaïlande.

En Thaïlande, le Muaythaï n'est pas exactement considéré comme un sport comme l'occident peut le concevoir. Après m'être entrainé et l'avoir enseigné de nombreuses années. J'ai distingué deux aspects : Le muaythai comme un sport de combat et le Muay Boran comme un Art Martial. Chacun de ces aspects peuvent être bénéfiques pour les gens qui s'entrainent que cela soit en tant que combattant ou juste pour le sport ou la pratique des arts martiaux. 

Je veux un muaythai accessible pour tous. Dans le passé, le Muaythaï été très apprécié et enseigné à la famille Royale ou à la Garde Royale pour protéger le pays.
Le côté sportif du muaythaï devrait avoir une structure afin de progresser dans un système de classement cohérent, et reconnu. En tant que sport, la section amateur doit avoir également son propre règlement avec dess équipements de sécurité appropriés.

 "GUIDER ET PROMOUVOIR OFFICIELLEMENT LE MUAYTHAI DANS LE MONDE" 


MUAYTHAIGALAXY.COM : Le Muaythaï se développe dans le monde entier et ce en grande partie grace à votre travail, mais que pensez vous du développement mondial du Muaythaï lors de ces 40 dernières années ?
Beaucoup de choses et d'incidents sont arrivés pour différentes raisons. Parfois, vous ne pouvez pas expliquer pourquoi, c'est juste arrivé !
Pendant les années 1970 -1980, j'ai vu le déclin de la situation du Muaythaï en raison des nombreux occidentaux qui on fait le voyage vers la Thaïlande pour juste voir le Muaythaï comme un sport de combat à la fois puissant et brutal se déroulant sur un ring.
Egalement, à cette époque, beaucoup d'adeptes de différents arts martiaux, ont lancé des défis aux boxeurs thaï pour au final échouer lamentablement face aux techniques du Muaythaï.
C'est ainsi que beaucoup de pratiquants se sont entrainés dans des camps, prenant avec eux des techniques de défense qu'il se sont appropriés à fin d'en faire à leur tour la promotion dans leur pays. Ce fut le début du kick boxing, du thaï kick boxing, sans culture et sans respect. En changeant les règles, sans waikru (voir article), qui est la partie la plus importante du Muaythaï, ce fut le démarrage de leur propre sport sous le nom de boxe thaï. Donc, je pensais qu'il fut nécessaire que le gouvernement thaïlandais ou quelqu'un de compétent, puisse prendre sérieusement le contrôle de tout cela. Voilà pourquoi je pense que l'Autorité thaïlandaise doit soutenir, guider et promouvoir officiellement le Muaythaï dans le Monde.


MUAYTHAIGALAXY.COM : Vous avez votre propre camp, qui est reconnu par le Ministère Education de Thaïlande. Vous organisez des stages et des passages de grades Khan, pouvez vous nous en dire plus ?
Pendant longtemps, le Luktupfah était un camp qui reposait sur le succès de ses combattants pour subvenir à ses propres besoins financiers, bien que les boxeurs étaient de très bon niveau, ce système n'était pas très rentable.
Aujourd'hui le Luktupfah est une Académie qui contribue à transmettre l'art et l'histoire du Muaytaï à ses étudiants, en incluant des passages de grades et des diplômes accrédités par la KMA qui est approuvé par le comité culturel de la Thaïlande.

 

 

"UNE IMPLICATION PROVENANT DU MONDE ENTIER"

 

 

MUAYTHAIGALAXY.COM : Vous avez été le premier à introduire le Muaythai Amateur en organisant les premiers championnats du monde à Bangkok en 1995. En Thaïlande, le Muaythaï est un métier, être boxeur est une profession. Quelles sont les raisons qui vous ont fait vous investir autant dans le Muaythai Amateur ?

Comme je l'avais déjà mentionné avant que la boxe ait une structure amateur : c'est donner une chance à ceux qui pratiquent le muaythaï, de faire des compétitions en toute sécurité et profiter de ce sport sans avoir à risquer les blessures. Le pratiquant ou la pratiquante peut être fière de lui-même ou d'elle même et du pays qu'ils représentent.
Depuis les premiers championnats du monde amateurs de muaythaï en 1995 à Bangkok, chaque année il y a une augmentation de l'implication des acteurs du muaythaï, une implication provenant du monde entier.

Ceci est bénéfique non seulement pour le Muaythai Amateur, mais aussi pour le tourisme, l'échange de culture et pour l'économie Thaïlandaise. Aujourd'hui beaucoup de pratiquants viennent s'entrainer dans des camps professionnels. Les anciens combattants ainsi que les anciens champions font désormais le travail d'enseignant et d'entraineur plutôt que de chauffeur de taxi ou autres emplois laborieux lorsqu'il arrêtent leur carrière.

 

MUAYTHAIGALAXY.COM : Vous êtes fondateur et co-fondateur de plusieurs associations de Muaythai à travers le monde. Est ce que cela a toujours été votre ambition ?

Ce n'est pas dans mon ambition d'être quelqu'un. C'est ma passion de faire les bonnes choses et d'aider à promouvoir les arts martiaux thaïlandais dans le monde entier. Je n'avais jamais pensé à faire ce travail. Je pensais que cela devrait être quelqu'un d'autre qui devrait faire ce travail, quelqu'un qui comprenne et qui est prêt à dépenser du temps et de l'argent. Après de nombreuses années de participation à la création de plusieurs associations. J'ai constaté que de nombreux personnes sont là pour le pouvoir et l'argent, pas pour l'intérêt réel du sport en lui-même. Et par conséquent tant de gens ont eu le malheur d'échouer !
Me concernant, je me tiens loin de la soif de puissance et des gens avides. Si un jour viendra le temps d'arrêter, je l'accepterai volontiers. Mon seul rêve est de continuer à croître et à promouvoir les arts martiaux thaïlandais, la culture de la Thaïlande ainsi que notre patrimoine.

 

DES JEUX MONDIAUX POUR LES ARTS MARTIAUX

 

Au mois de Mars dernier ont été organisés les premiers jeux mondiaux par la WMAC (World Martial Arts Council), seul organisme qui est ouvert à toutes les sortes de disciplines martiales où tout le monde peut participer. L'ambition de Grand Master Woody, qui est à l'origine de cette initiative, est de rassembler tous les arts-martiaux (non reconnus) sous le même toit.

Un autre future grande projet de Woody est de promouvoir davantage les arts martiaux thaïlandais.
Pour cela des ambassadeurs de la KMA ont été nommés pour accomplir cette mission à travers le monde.
En Mars 2016, il sera également organisé le premier Festival des Arts Martiaux Thaïlandais qui comprendra du Muay Boran, du Muay Thaï, du Krabi Krabong et des compétitions de Wai Kru.