MuayThaiGalaxy

Switch to desktop Register Login

On se souvient tous de ce terrible évènement qui avait touché Youssef BOUGHANEM contre Buakaw POR PRAMUK à Tours en 2011, où il s'était déboité l'épaule. Après une longue période de convalescence, le jeune belge qui vit Thaïlande avait pu finalement par la suite reprendre du service, pour rechuter contre AEGPRACHA en 2012...Malgré qu'il ait enchainé quelques combats à la suite de ce nouveau incident, beaucoup pensaient BOUGHANEM "fini", mais pourtant le finaliste du THAI FIGHT 2010 n'a pas pour autant jeté l'éponge, pour 2013, il affirme que sa rééducation est terminée, et compte bel et bien revenir à son meilleur niveau.

 

Spécial remerciement à Mack.

 

L'enfant du Muay Thaï 

Petit rappel,Youssef, 23 ans, a commencé le Muay thaï à 12 ans chez Aziz KATTHOU avant de se diriger vers le Friend's Gym de Bruxelles. Son petit frère Yassine qui suit aujourd'hui les pas de son grand frère dans la boxe est venu le rejoindre par la suite. En Europe, Youssef a disputé en classe A plus de trente combats.

Sa passion pour le Muaythaï l'a poussé à larguer les amarres, et aller vivre en Thaïlande. C'est ainsi qu'à 18 ans, Youssef a découvert "le Pays du Sourire" pour y pratiquer notre discipline et est tombé sous le charme de ce pays.  Très heureux d'y poursuivre l'apprentissage de notre sport, progressivement le travail et le talent de Youssef le propulse à rencontrer les meilleurs boxeurs du pays et à être à l'affiche des plus grands évènementS.

"Je suis parti en Thaïlande car le circuit Thaïlandais est réputé mondialement pour être l'un des plus difficiles que peut connaître un boxeur de Muay Thaï. Progressivement j'atteins mes objectifs. Le bilan est positif je pensais pas arriver aussi loin dans le circuit."

Effectivement en retraçant le parcours de Youssef en Thaïlande, il est devenu triple champion du Thepprasit Stadium à Pattaya en 2009/2010/2011. Il obtiendra les mêmes années la ceinture de Champion de Pattaya en 150 lbs. 

Ensuite, Champion du Sud de la Thaïlande en 147 lbs, Champion du monde WMA en 158 lbs en 2010, la même année il sera finaliste du tournoi THAI FIGHT qui l'opposait au français Fabio PINCA. 

 

Une ascension ralentie par les blessures

Durant sa carrière Youssef aura rencontré le gratin du Muaythai, AIKPRACHADERNCHONLEK, THEPSUTIN, BIG BEN, PRAKAYSANG, SURIYA, BUAKAWDIESELLEK. A peine remis de sa blessure contre BUAKAW, Youssef avait brillamment effectué le 7 janvier 2012 son combat de reprise au Omnoi Stadium contre DERNCHONLEK, numéro 1 du Lumpini. Le résultat du match nul avait été très contesté. Une victoire qui semblait en principe assurée face à DERNCHONLEK. Le nakmuay belge est le seul à avoir donné autant de fil à retordre au Thaïlandais, là où DEJRIT, Yohan LIDON, Issam REGHI ont échoué. Par la suite, en Octobre 2012, DERNCHONLEK gagne le WEBER TOURNAMENT, le tournoi le plus relevé en Thaïlande à 160 lbs (-72,570 kg), en éliminant notamment Antoine PINTO par TKO à la quatrième reprise, et s'est imposé en finale également avant la limite contre DEJRIT POPTHEERATHAM

Lorsque l'on demande à Youssef, s'il devait faire un classement des 5 meilleurs de sa catégorie, il nous explique que pour lui il y a deux classements possibles des nakmuays de sa division : "Je pense au classement des boxeurs des grands show ensuite au classement des grands stadiums Thaïlandais. Concernant les grands show, on retrouve en numéro 1 BUAKAW ensuite SAIYOK, SUDSAKORN, YODSANKLAI, ARMIN. Et pour ceux des grands stadiums mon classement est AEAGPRACHA, DERNCHONLEK, KHEM, SITTICHAI, DIESELLEK."

Combattant contre AEKPRACHA, pour son retour en France le 14 juin 2012, Youssef avait du faire face à une nouvelle blessure. "J'étais préparé pour AEGPRACHA. L'épaule est sorti de sa place au 2ème round, je voulais continuer, le médecin était ok, l'arbitre a eu un regarde porté sur ma santé et a préféré stopper la rencontre."

La véritable vie d'un authentique nakmuay

Youssef a toujours cru en lui, et réussit tant bien que mal a vivre de sa passion et fait tout son possible pour accomplir ses rêves. Sa vie est rythmée au quotidien par le Muaythaï, et pour un occidental son existence est similaire à n'importe quel boxeur du Pays. "En Thaïlande, je partage ma vie entre ma famille et les entrainements. Je vis et je me finance par le biais du Muay Thaï. Les bourses que j'ai pour chacun de mes combats me suffisent. J'ai passé une petit partie de mon adolescence ici, pour le moment j'ai réussi à m'adapter au quotidien. Mes proches sont d'un soutien important je l'es remercie d'être là. UN GRAND merci à ma Femme de me supporter dans tous ces moments. Pour mon frére Yassine je le remercie de m'aidez et mon cousin Nabil d'être là. "

Après une retour à Bruxelles en 2012, un retour aux sources qui lui a fait beaucoup de bien, où  Youssef a enfin pu terminer sa rééducation en prenant le temps de guérir complètement son épaule, le jeune belge est fin prêt pour de nouveaux défis en 2013, malgré l'infortune de ses dernières blessures, son objectif est resté inchangé.

"Oui mes motivations sont toujours de continuer de boxer. Tant que mon physique et mon mental me le permettent. Je suis intéressé pour combattre partout."

De tant à autre Youssef organise également des stages techniques en France et en Belgique lorsqu'il est de passage en Europe.

Prochainement, nous le retrouverons en Thaïlande à partir du mois de Mars, pour le suivre dans son quotidien, dans le cadre d'un reportage vidéo spéciale Muaythaigalaxy.com sur les expatriés du Muaythai

"Je remercie Muaythaigalaxy et Mack mon frérot pour votre intérêt pour moi. Vous êtes les bienvenus chez moi. A très bientôt."